Bouton menu
Réussir la transition énergétique

Projet Cactus

L’Association négaWatt coordonne depuis l’été 2020 le projet CACTUS (pour Consolidating ambitious climate targets through end-use sufficiency) financé par le fonds EUKI du ministère de l’Environnement allemand BMU.

L’enjeu de ce projet est de sensibiliser différents acteurs européens de l’énergie et du climat (concepteurs de scénarios, décideurs politiques, etc.) à la sobriété énergétique et à son intégration dans les stratégies climatiques et énergétiques en Europe centrale et orientale.

 

Contexte

Avant l’Accord de Paris, les stratégies européennes de décarbonation envisageaient de réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) de 80 à 95 % principalement grâce à l’efficacité énergétique et aux énergies renouvelables.

Depuis, les gouvernements européens se sont engagés à aller au-delà et à atteindre la neutralité carbone d’ici 2050. La sobriété énergétique pourrait être un levier supplémentaire essentiel pour permettre des voies de décarbonation plus profondes permettant à l’Europe d’arriver à cet objectif.

Son intégration dans les modèles de scénarios climatiques et énergétiques doit toutefois être adaptée au contexte de l’Europe centrale et orientale, qui se caractérise par une forte dépendance énergétique et où l’accès à tous à des services énergétiques de base abordables est un enjeu fort. Viennent s’ajouter à cela une économie et des modes de vie en croissance rapide.

 

Le projet

Sur la base d’un dialogue technique et d’un partage de connaissances, plusieurs experts issus des organisations partenaires exploreront le potentiel de sobriété dans les secteurs du transport et du bâtiment dans les pays cibles, la Hongrie et la Lituanie, et son intégration dans les modèles de scénarios et les stratégies nationales existantes en matière de climat et d’énergie.

Les résultats constitueront la base d’un dialogue avec les principaux décideurs politiques des pays concernés ainsi qu’avec les experts européens du domaine.
D’importantes synergies sont bien entendu prévues avec le projet de scénario européen porté par l’Association négaWatt.

 

Les partenaires du projet