Bouton menu
Réussir la transition énergétique

Publications

Consultation publique - Stratégie de rénovation

Contribution de l’Association négaWatt



L’Association négaWatt a déposé une contribution à la consultation publique menée par le ministère de la Transition écologique et solidaire du 17/02/2020 au 10/03/2020 sur la "Stratégie à long terme de la France pour mobiliser les investissements dans la rénovation du parc national de bâtiments à usage résidentiel et commercial, public ou privé".

Le document soumis à consultation est un rapport que la France doit à la Commission Européenne dans le cadre de l’art. 2bis de la Directive Bâtiment UE 2018-844. Il répond donc aux différentes exigences d’information et de communication figurant dans cette Directive.

Le bâtiment est en France le second secteur émetteur de gaz à effet de serre et c’est a priori là qu’il est le plus simple de réduire les émissions. La ligne d’action plus ou moins suivie par les gouvernements successifs jusqu’à présent avait été tracée par le Grenelle de l’environnement qui envisageait qu’en 2020 la consommation du parc de bâtiments ait diminué de 38 % et que tous les bâtiments neufs soient des bâtiments à énergie positive.
Mais loin de s’inscrire dans la démarche du Grenelle, le gouvernement semble s’en éloigner dangereusement et opère actuellement une trajectoire qui s’apparente plutôt à un retour en arrière.

Pour résumer le sens de son approche, on peut dire qu’il cherche à électrifier tous les usages thermiques possibles, ce qui en soi ne nous choquerait nullement si c’était fait avec la garantie de rechercher la meilleure performance possible des enveloppes et des systèmes. Mais c’est malheureusement un appel massif aux fameux « grille-pains » qui est en train de se mettre en place, au détriment de toute autre forme de solution, notamment de la biomasse (c’est-à-dire de la chaleur renouvelable), et au mépris des charges de chauffage qui vont augmenter pour les ménages chauffés à l’électricité. Car parallèlement, il se désintéresse beaucoup trop du levier d’action le plus puissant : l’efficacité énergétique (qui conduit à bien isoler les enveloppes), que ce soit en construction neuve mais surtout en rénovation. On peut donc d’ores et déjà annoncer à la fois l’échec de la réduction des consommations d’énergie dans le secteur du bâtiment, l’accroissement important de la demande électrique de pointe hivernale, et l’augmentation de la précarisation des ménages chauffés à l’électricité. Tout ceci résulte d’une équation simple qui apparaît dans ce rapport : décarboner = électrifier les usages, sans chercher à réduire les besoins.

Mais pour parvenir à mettre en place cette équation contre nature, le gouvernement est prêt à modifier règles du jeu et indicateurs, et à opérer d’impressionnants retours en arrière en termes d’exigences réglementaires.

La contribution complète de l’Association négaWatt est téléchargeable ci-dessous.


Document(s) à télécharger

  Contribution de l’Association négaWatt à la consultation publique sur la Stratégie de rénovation