Bouton menu
Réussir la transition énergétique

Université négaWatt

Programme de l'université 2019

Vendredi 11 octobre

Vendredi matin

À partir de 10h : Accueil au cinéma Le Taurus
Enregistrement des participants et accueil autour d’un café et de viennoiseries.

11h00 - 11h05 : Mot d’accueil
Christian Couturier, président de l’Association négaWatt

11h05 - 11h25 : Décryptage des actualités politiques européennes et françaises
Intervenants : Marc Jedliczka, porte-parole de l’Association négaWatt, Anne Bringault, membre de la Compagnie des négaWatts.

11h25 - 12h : Les actualités de l’Association et l’Institut négaWatt, et de Dorémi
Intervenant : Stéphane Chatelin, directeur de l’Association négaWatt, Benoît Verzat, chef de projet à l’Institut négaWatt et Vincent Legrand, directeur général de Dorémi.

12h - 13h : Les matériaux critiques sont-ils une menace pour la transition énergétique ?
Plusieurs études et articles alertent sur la raréfaction de certains matériaux, notamment les terres rares, et les conséquences géopolitiques et environnementales de leur extraction. La transition énergétique est alors pointée du doigt. Au-delà des amalgames et des raccourcis, cet exposé a pour objectif de présenter de manière chiffrée les risques liés au matériaux critiques et l’importance de la transition énergétique comparativement aux autres usages.
Intervenant : Emmanuel Rauzier, membre de la Compagnie des négaWatts.

Pause déjeuner

13h - 14h45 : Repas à la Maison du Temps Libre (juste en face du cinéma Le Taurus).

Vendredi après-midi

14h45-18h30 : Ateliers thématiques
Deux sessions d’ateliers d’une durée d’1h30 chacune sont prévues, entrecoupées d’une grande pause de 45 minutes. Chaque participant pourra ainsi suivre deux ateliers parmi une liste de sept ateliers présentés ci-dessous.

14h45 - 16h15 : Ateliers - session n°1

16h15-17h : grande pause

17h-18h30 : Ateliers - session n°2

>> Descriptif des ateliers thématiques (cliquer pour afficher le détail)

Atelier n°1 - Bioénergies : le digestat c’est tout pourri ?
La méthanisation fait à son tour l’objet d’attaques pour différentes causes, l’une d’entre elles étant la qualité du digestat (la matière qui sort du méthaniseur pour être épandue dans les champs). Celle-ci a été mise en cause dans différents articles parus, notamment dans REPORTERRE et Le Monde. Qu’est-ce que le digestat, quels sont les risques environnementaux et sanitaires, quelles sont ses propriétés agronomiques, pourquoi est-il si décrié ? L’atelier fera le point sur les connaissances scientifiques et techniques sur la question. Ce sera l’occasion de revenir sur quelques unes des bases scientifiques de la méthanisation et plus généralement des bioénergies.
Intervenant : Christian Couturier, directeur de Solagro et président de l’Association négaWatt.

Atelier n°2 - Vers un scénario négaMAT ?
L’analyse prospective des consommations d’énergie pour l’industrie nous amène inévitablement à nous interroger sur les matériaux produits et consommés demain. En complément du scénario négaWatt, l’association se penche sur la réalisation d’un scénario négaMat. Dans cet atelier, après un exposé de l’état des lieux des travaux accomplis et de ceux qui sont en chantier, nous proposons une discussion collective sur la stratégie industrielle que pourrait proposer l’association pour nourrir ce scénario négaMat.
Intervenant : Emmanuel Rauzier, membre de la Compagnie des négaWatts.

Atelier n°3 : Élections municipales 2020 et négaWatt
Les élections municipales prévues en mars 2020 sont une occasion unique de remettre les enjeux climatiques et énergétiques au cœur de l’agenda politique. Les leviers d’actions à cette échelle sont multiples : ancrées dans les territoires au plus proche des citoyens, les collectivités sont plus à même d’identifier les gisements de sobriété, d’efficacité et d’énergies renouvelables et de mettre en œuvre des actions cohérentes en agissant sur les politiques énergétiques, de transport et d’urbanisme. Les initiatives locales et les innovations qu’elles permettent sont décisives pour la mise en œuvre de la transition énergétique.
Comment alimenter les élections municipales prévues en mars 2020 pour porter un programme concret d’actions clés en la matière ? Quelles sont les propositions portées par négaWatt ? Venez débattre avec l’association des leviers d’actions et moyens d’outiller les acteurs clés à cette échelle.
Intervenant : Sylvain Godinot, membre de la Compagnie des négaWatts.

Atelier n°4 : Urgences à agir, démocratie et scénario négaWatt
Effondrement ou rééquilibrage soutenable, décroissance ou accélérationnisme ... ? Face à l’ampleur des crises énergétiques et climatiques, il y a urgence à agir très vite, dans la décennie qui vient, pour durablement infléchir puis inverser une situation dont la gravité est aujourd’hui plus soulignée en paroles qu’en actes.
Mais le scénario négaWatt lui-même est-il en phase avec cette "impérieuse nécessité" ? Et si non, doit-il être encore plus radical ? Dans ce cas, comment concilier cette radicalité tout en respectant les autres impératifs que sont la démocratie, la justice sociale et l’appropriation citoyenne ?
Les réflexions issues de cet atelier seront ensuite prolongées lors de la plénière du samedi matin avec Dominique Bourg.
Intervenant : Thierry Salomon, vice-président de l’Association négaWatt.

Atelier n°5 : Découvrir l’éco-système négaWatt
Nouveau membre négaWatt ? Envie de vous (re)plonger dans les fondamentaux de la démarche négaWatt et du scénario de transition pour une France neutre en carbone et 100% renouvelable ? En savoir plus sur les activités de l’association ? Venez découvrir l’éco-système négaWatt et son fonctionnement dans cet atelier !
Intervenant : Thierry Rieser, membre de la Compagnie des négaWatts et Stéphane Chatelin, directeur de l’Association négaWatt.

Atelier n°6 : Vecteur hydrogène : bonne ou mauvaise solution ?
Depuis quelques temps, certains acteurs font de l’hydrogène la solution d’avenir pour la mobilité, dans les véhicules routiers comme dans les trains non électrifiés. Mais l’utilisation possible de l’hydrogène ne s’arrête pas là : stockage d’énergie, matière première en chimie, power-to-gas, ...
L’atelier fera un tour d’horizon des différentes utilisations de ce vecteur énergétique, et évaluera leur pertinence au regard des enjeux de transition énergétique.
Intervenant : Simon Métivier, chargé d’études gaz renouvelable à Solagro

Atelier n°7 : Vive le scénario négaWatt, la prospective et les infrastructures ! Et le changement humain dans tout ça ?
Vous n’avez pas encore trouvé l’argument magique qui emporte toutes les réticences de vos interlocuteurs ? Quand vous parlez du scénario négaWatt, votre auditoire ne se met pas spontanément en mouvement, prêt à tout reconsidérer ? Vous aimeriez changer votre mode de vie, vos pratiques professionnelles et vous sentez que ça coince ? Comme vous, l’Institut négaWatt s’interroge, cherche et expérimente de nouvelles manières d’accompagner ses interlocuteurs, acteurs de la Transition. Venez expérimenter et partager d’autres manières d’accompagner le changement, sur la base des retours d’expérience de l’Institut négaWatt et d’apports théoriques.
Intervenant : Laure Charpentier et Benoît Verzat, chargés de projets à l’Institut négaWatt.

TEMPS LIBRE
Un moment libre pour rejoindre son hébergement, bavarder ; une belle opportunité d’échanges avant le début de la soirée.

Vendredi soir

19h : Rendez-vous à la Maison du Temps Libre (juste en face du cinéma Le Taurus) pour fêter les 10 ans de l’Institut négaWatt lors d’un apéritif, suivi d’une soirée festive et conviviale autour d’un dîner (sur réservation).
En fin de soirée, la « Sobriété Académie » fera son entrée à l’Université négaWatt ! Vous avez une idée de politique ou de programme d’action qui pourrait être mis en œuvre en matière de sobriété énergétique ? Vous souhaitez partager votre enthousiasme et vos propositions pour porter la sobriété heureuse à l’agenda en matière de transition sociale et énergétique ? Relevez le défi ! Engagez-vous dans la compétition de la « Sobriété Académie », et venez défendre votre projet auprès du public de l’Université et d’un jury de négaWatteurs ! En savoir plus sur le concours.

Samedi 12 octobre

Samedi matin

9h30 - 9h45 : Assemblée générale de l’association
Cette Assemblée générale est organisée afin de nommer un commissaire aux comptes pour l’association.

9h45 - 11h05 : La démarche négaWatt confrontée aux travaux internationaux
Rapports du GIEC sur l’objectif de 1,5°C et sur les terres, scénarios à horizon 2050 de la Commission européenne, scénarios français de neutralité carbone, … Les scénarios ambitieux se multiplient, en France et ailleurs. De par ses travaux, le GIEC est lui aussi amené à explorer des scénarios volontaristes, et à apporter son éclairage sur les leviers de réduction des émissions de GES. Quelles sont les critiques de négaWatt sur ces réflexions, et quelles richesses en tirons-nous pour nos travaux ?
Intervenants : Christian Couturier, président, Marc Jedliczka, porte-parole et Stéphane Chatelin, directeur de l’Association négaWatt.

11h05 -11h25 : pause

11h25 - 12h45 : Écologie, urgence et démocratie : rencontre avec Dominique Bourg
Enseignant à Lausanne sur l’éthique de l’écologie, directeur de la collection “L’écologie en questions » (PUF), auteur d’une vingtaine d’ouvrages, le philosophe Dominique Bourg est l’un de nos grands penseurs contemporains. Dans son dernier livre, « Une nouvelle Terre » (Desclée de Brouwer, 2018), il s’attache à réinventer une nouvelle manière d’habiter la Terre, plus harmonieuse et riche de sens.
Mais Dominique Bourg est aussi un acteur engagé et militant qui face à l’urgence à agir, n’hésite pas à se confronter avec les contraintes et pesanteurs du réel et de la politique. C’est à la lumière de cette double expérience, philosophique et militante, que nous reviendrons avec lui sur les réflexions initiées la veille dans l’atelier Urgences à agir, démocratie et scénario négaWatt.
Intervenants : Dominique Bourg et Thierry Salomon, vice-président de l’Association négaWatt.

12h45-13h : Clôture de l’Université

Comment s’inscrire ?